Pourquoi les liquides shake-n-vape ne sont plus disponibles ?

Pour décourager l’usage de la nicotine, des règles strictes ont été imposées sur la quantité de e-liquide pouvant être vendue. Il y a quelques années, la vente de produits contenant de la nicotine était limitée à 10 ml maximum. Comme alternative, les Shake-n-Vapes arrivent sur le marché ; flacons plus grands sans nicotine qui sont fournis avec cette substance avec un « booster de nicotine ». Donc, secouer et vapoter, mais depuis juillet 2019, c’est une chose du passé aux Pays-Bas.

Comment fonctionne Shake-n-Vape ?

Chez Shake-n-Vape vous achetez un bidon de liquide sans nicotine, par exemple 50ml. Vous achetez également un flacon de 10 ml de booster de nicotine à base de 18 mg de nicotine. Mélangez les liquides, secouez et vous obtenez 60 ml de e-liquide avec une teneur en nicotine de 3 mg.

Plus besoin de secouer et de vapoter

Depuis juillet 2019, ce détour est donc interdit. De plus, les liquides destinés aux cigarettes électroniques qui ne contiennent pas de nicotine ne peuvent être vendus en quantités supérieures à 10 ml. Cela n’a donc plus de sens de vendre des boosters de nicotine.

Qu’en est-il du e-liquide 0mg ?

Les mêmes règles s’appliquent aux e-liquides 0 mg que celles qui s’appliquent aux liquides contenant de la nicotine. Ils peuvent être vendus jusqu’à un maximum de 10 ml par contenant et uniquement aux adultes de 18 ans ou plus. qu’il y a pas de substances addictives contenu dans ces e-liquides n’est pas pertinent.

Qu’est-ce que cela signifie pour le vapotage ?

Les vapoteurs Sub-Ohm en particulier remarqueront cette nouvelle législation, avec cette forme de vapotage plus de e-liquide est utilisé, de sorte que le stock s’épuisera plus rapidement. Acheter encore et encore des bouteilles de 10 ml ne sera pas seulement plus cher, cela demandera également plus d’efforts. Cette loi a-t-elle pour but de nous protéger ou est-ce un découragement du vapotage comme alternative au tabac ?

Laisser un commentaire