Vapoter à l’étranger

Le séjour est réservé, les valises sont bouclées et votre e-cigarette est dans votre bagage à main. Mais est-ce vraiment autorisé dans l’avion ? Et où peut-on réellement vapoter à l’étranger ? Voici quelques conseils de vacances pour vapoter sans souci à travers la frontière.

Ça commence déjà à l’aéroport

Si vous voyagez en avion, vous devez garder à l’esprit qu’ils ont ici une image stricte de non-vapotage. En plus des espaces publics, il est interdit de vapoter dans l’espace fumeur. Le e-liquide doit être conditionné dans des sachets hermétiques, avec un maximum de 100 ml de liquide. Ces sacs empêchent également l’humidité qui peut survenir en raison de fuites dues à la différence de hauteur.

Monter ou descendre dans l’avion ?

Cela dépend de la compagnie aérienne si l’e-cigarette doit être emportée en soute ou en cabine. Vérifiez cela avant de vous rendre à l’aéroport, sinon cela peut mal tourner à l’enregistrement des bagages. Surtout avec les gros mods de boîte, il y a une chance que le personnel des douanes ne sache pas quoi faire avec cette boîte étrange et ce liquide étrange.

Gardez la tête et la e-cigarette au frais

Il ne faut jamais laisser de matériel électrique au soleil, la e-cigarette doit donc être à l’ombre ou de préférence conservée dans un sac (froid). Cela s’applique également aux e-liquides qui deviennent plus liquides à haute température et plus épais à basse température. Pendant vos vacances aux sports d’hiver, vous pouvez garder la cigarette électrique et le liquide dans votre poche pour garder le tout à la bonne température.

Vérifiez les règles par pays

Lorsque vous voyagez à l’étranger, vous pouvez rencontrer des différences importantes dans les politiques de vapotage. Laissez votre mod à la maison si vous allez en Inde ou au Vietnam, car vous risquez alors une peine de prison. Dans plusieurs pays d’Asie et d’Amérique du Sud, ils se méfient au moins de ces appareils, aux États-Unis, cela peut varier selon les États. Dans tous les cas, ne vapotez pas lorsque vous avez moins de 18 ans, dans les établissements de restauration et dans les transports en commun.

En cas de doute, il vaut mieux se renseigner auprès des autorités locales, sinon les vacances pourraient se terminer par un aller simple pour la prison !

Laisser un commentaire